Artichauts violets en barigoule

Pour 4 personnes

Préparation : 1 heure
Cuisson : 25 minutes

INGREDIENTS :

  • 20 petits artichauts violets
  • 1 citron
  • 2 échalotes
  • 2 oignons grelot
  • 2 gousses d’ail
  • 100g de poitrine de porc fumée en cubes
  • 50g de vin blanc sec
  • 1 orange
  • Quelques graines de fenouil
  • 2 badianes
  • 1 queue de persil
  • 1 litre de bouillon de légumes
  • 1 bouquet de cerfeuil
  • Sel, poivre

PROGRESSION DE LA RECETTE :

Tourner les artichauts, enlever le foin et les plonger dans de l’eau citronnée afin qu’ils ne noircissent pas.

Eplucher et ciseler les échalotes, écraser les gousses d’ail préalablement pelées, tailler les oignons en rondelles et fa
ire revenir le tout avec les cubes de poitrine fumée. Arroser de vin blanc.

Faire réduire puis ajouter les artichauts, les écorces de l’orange, les graines de fenouil, les badianes, la queue du persil et mouiller avec le bouillon de légumes, saler.

Laisser cuire à feu moyen pendant 20 minutes.

Rectifier l’assaisonnement sel, poivre. Parsemer de fenouil.

 

> Lire la suite de cet article Laisser un commentaire

Les poissons de roche

J’aime la diversité des poissons de riche car elle n’altère en rien l’osmose gustative qu’ils retrouvent lorsqu’on les cuisine ensemble.

> Lire la suite de cet article Laisser un commentaire

La Journée Mondiale de l’Océan, 8 juin 2019

Ce 8 juin, nous célébrons la journée mondiale de l’océan. Véritable poumon de la planète – « ils fournissent la plupart de l’oxygène que nous respirons, ils sont une source importante de nourriture et de médicaments et sont un élément essentiel de la biosphère* » – les océans font face à plusieurs crises.

 

La première et plus importante est la pollution par le plastique. Véritable catastrophe environnementale, chaque année 13 millions de tonnes de plastique se déversent dans nos océans ce qui provoque la mort de 100 000 animaux marins. « Si les tendances actuelles se confirment, nos océans pourraient contenir plus de plastique que de poissons en 2050* ».

Des astuces simples peuvent réduire votre consommation de plastique : préférer les sacs en papier ou en tissus plutôt que les sacs plastiques, préférez les fruits et légumes en vrac donc non emballés. Utilisez une gourde plutôt que des bouteilles en plastique (chaque seconde, 150 gobelets sont jetés en France*). Ce sont des astuces simples qui peuvent tout changer pour #CombattreLaPollutionPlastique #BeatPlasticPollution

*Selon l’ONU

Retrouvez les astuces de l’ONU : https://www.un.org/fr/events/oceansday/ 

 

> Lire la suite de cet article Laisser un commentaire

Le Livre Blanc de la Gastronomie Responsable

Ma cuisine, je veux qu’elle soit le garant d’une culture d’intelligence, de choix de mes producteurs et qu’elle prenne en considération la culture bio, ainsi que la pêche raisonnée.

Dans cette démarche de qualité, j’ai eu l’honneur de participer à la rédaction du Livre Blanc de la Gastronomie Responsable. Ce livre s’inscrit dans le cadre de Goût de/Good France 2019 et dans le prolongement de la COP 21 ainsi que des États Généraux de l’Alimentation.

Ce livre propose à l’ensemble des acteurs de la restauration de s’exprimer autour des problématiques écologiques actuelles et d’offrir des solutions concrètes à ces enjeux. J’espère que vous pourrez tous vous en inspirer.

Téléchargez le ici : https://www.france.fr/fr/campagne/gout-france-good-france

> Lire la suite de cet article Laisser un commentaire

Corolle de Saint Pierre

Nouvelle création, la corolle de Saint Pierre et chapon maturé arrosé d’un bouillon de thon, navet et seiche assaisonnée de garum antique.Pour ce plat, je me suis amusé à l’associer au garum, cette sauce de poisson fermentée utilisée par les Romains et ancêtre du nuoc mâm, que l’on retrouve en Italie sous forme de colatura di alici. Une tradition méditerranéenne modernisée en utilisant des arêtes de poissons séchées longuement macérées dans le vin blanc.

New creation, the corolla of Saint Pierre and matured capon sprinkled with a tuna broth, turnip and cuttlefish seasoned with antique garum. For this dish, I had fun associating it with garum, this fermented fish sauce used by the Romans and ancestor of nuoc mâm, found in Italy in the form of colatura di alici. A modernized Mediterranean tradition using dried fish bones long macerated in white wine.

> Lire la suite de cet article Laisser un commentaire

Découvrez la recette de notre Cheffe Turque

Aylin Yazicioglu vous propose sa bonite façon « Lakerda », accompagnée de radis et basilic pourpre.

Aylin met en avant le lakerda, un mezze de bonite en saumure dont la recette remonte aux origines de l’Empire Ottoman. Un plat plein d’histoire parsemé du parfum doux et légèrement poivré du basilic pourpre.

 #Passedat

RECETTE POUR 8 PERSONNES

LA BONITE

 1 bonite de 800 g

1 kg de gros sel

100 g de sucre

3 cuillères à soupe de basilic pourpre séché

2 citrons de Meyer

Progression de la recette

Ecailler et retirer les arêtes de la bonite. Mixer le sel et le sucre et couvrir la bonite du mélange, ajouter le zeste de citron et le basilic séché. Laisser reposer environ 3 heures.

Ensuite, laver, éponger et garder la bonite au froid jusqu’au service.

Chutney de citron de Meyer

1 échalote

1 piment vert

1 cuillère à café de grain de coriandre

50 g de sucre roux

30 g de sel

10 cl de vinaigre de vin rouge

5 citrons de Meyer

Progression de la recette

Faire suer les échalotes. Ajouter les citrons coupés en gros morceaux et les faire cuire avec les échalotes, ajouter le piment, la coriandre, le sucre, le sel et le vinaigre. Laisser frémir.

Chutney salé

80 g de gros sel

2 gousses d’ail

1 cuillère à soupe de grain de coriandre

6 citrons de Meyer

Progression de la recette

Mixer tous les ingrédients ensemble, envelopper de film alimentaire et cuire à vapeur pendant 20 minutes. Hacher le tout à la main après la cuisson.

SALADE DE RADIS

1 botte de chaque : radis blancs, radis noirs, radis japonais, radis « pastèques »

1 daikon (radis chinois)

1 botte de basilic frais

Progression de la recette

Couper les radis et le daikon en fines lamelles. Laver et sécher les feuilles de basilic et garder pour le dressage.

« Huile » de Basilic Pourpre

 1 botte de basilic pourpre

20 cl d’huile d’arachide

1 cuillère à soupe de basilic séché

Progression de la recette

Mélanger le tout au robot-coupe et filtrer.

ECUME DE BASILIC

15 cl de jus de pamplemousse

5 cl de jus de citron

5 cl de jus de carotte

10 g de basilic pourpre séché

1 cuillère à café de sucre

1 petite cuillère de sel

Lecitine (juste une pointe de couteau)

Progression de la recette

Mélanger tous les liquides dans un cuve, ajouter le sel, le sucre aussi ainsi que le basilic pourpre séché et couvrir d’un film alimentaire pour infuser. Mixer le tout et filtrer.

DRESSAGE :

 Couper la bonite en petits morceaux de 25 grammes de chaque. Mettre deux morceaux par assiette. Décorer de salade de radis, de chutney de citrons de Meyer, de chutney salé, d’écume de basilic et des feuilles de basilic frais.

 

 

> Lire la suite de cet article Laisser un commentaire

La darne de denti et bouillon au garum

Nouvelle saison, nouvelle création !

Travailler un poisson dans son épaisseur, c’est retrouver les codes de la cuisine bourgeoise marseillaise. Quitte à aller dans l’historicité, je me suis amusé à l’associer au garum, cette sauce de poisson fermentée utilisée par les Romains et ancêtre du nuoc mâm, que l’on retrouve en Italie sous forme de colatura di alici. Une tradition méditerranéenne modernisée en utilisant des arêtes de poissons séchées longuement macérées dans le vin blanc… Cette darne pochée sans arête permet de découvrir la texture dense du denti, dans une mâche puissante et inédite, adoucie du moelleux d’une huître pochée de l’étang de Thau et réveillée d’un étonnant bouillon méditerranéen au garum maison. Ou comment réunir toute l’histoire de son terroir maritime en un plat…

A découvrir : LA DARNE DE DENTI, un bouillon au garum, seiche, huître qui l’accompagnent à la carte du Petit Nice.

 

Darne de denti #Passedat

Darne de denti #Passedat

> Lire la suite de cet article Laisser un commentaire

LES POISSONS DU SUD…

 … En caravane nordique, fumés, poutargue, caviar krystal, gratons

Sur une fine purée de chou-fleur toute en douceur, des pétales de poissons séchés (dorade, loup…) affirment finement leurs saveurs tranchées. Vivifié de poutargue de mulet et de caviar Krystal, pour le gras et la rondeur, ce sont d’inédits gratons de peau de poisson qui appportent le croustillant à l’ensemble. Affinée au maximum, la peau des poissons est en effet séchée puis frite, pour devenir croquante comme une chips. Arrosé d’un bouillon corsé de poisson et rehaussé de dulse, le contraste chaud et froid amplifie la force du plat.

Un nouveau plat à déguster au Petit Nice.

Poissons du sud en caravane nordique @GéraldPassedat

Poissons du sud en caravane nordique @GéraldPassedat

 

> Lire la suite de cet article Laisser un commentaire

Mon jardin marin

À l’arrivée des beaux jours, la carte du Petit Nice accueille de nouveaux plats.

Un premier plat intitulé Le Jardin Marin accommode les pinces du crustacé ainsi que la pêche du jour tendrement pochée, accompagnée de coquillages (arapèdes, huîtres) et rehaussée de criste, véritable épice marine…

Le jardin marin

 

> Lire la suite de cet article Laisser un commentaire

une si belle pêche ! pour la fête des mères.

les 40 kg de denti

les 40 kg de denti

IMG_0121Denti et son hameçonde retour de ma Méditerranée une sublime pêche de Denti ,exceptionnels…
Félix a su ramener ces sublimes pièces qui totalisent quarante kilos à la pesée.
je suis impatient d’accorder mon menu de la fête des mères avec ces joyaux marins.

> Lire la suite de cet article Laisser un commentaire