Le chocolat, un condiment magnifique

Le chocolat offre une partition raffinée que chaque cuisinier peut jouer sur tous les tons. François Pralus qui sait si bien cultiver, récolter, transformer ses fèves, me propose régulièrement des nouveautés à explorer. J’avoue ma préférence pour le Sao Taomé, marqué par une fervente acidité en bouche et se prolongeant par une note ambrée, telle une feuille de cigare. Je réserve ce cacao amer à la carapace panurée de poivres  d’un tourteau.

chocolat-vinaigre

Pour les desserts, j’aime associer le chocolat à un vinaigre de fruit. Ainsi le vinaigre de framboise en couches superposées avec du chocolat de Madagascar bio, donne à mon Chocolat “Equateur” formaté au vinaigre de framboise, une acidité fruitée mêlée à l’astringence du chocolat.

Pour les amateurs de chocolat, un cours de pâtisserie leur est dédié le 19 avril prochain. Information www.passedat.fr/#!le-mole/lecole/

Réservation par mail exclusivement écoledecuisine@lemole-passedat.com

11 commentaires

11 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>